L’organisation d’une exposition : La production d’une exposition

> > L’organisation d’une exposition : La production d’une exposition ; écrit le: 29 octobre 2013 par imen

La production d’une exposition est la réalisation concrète du projet et son financement.
On peut distinguer schématiquement trois grands types d’expositions :

  •  l’exposition produite par une seule institution à partir de son fonds d’œuvres (éventuellement complété par des œuvres prêtées par d’autres institutions ou propriétaires privés) et organisée dans ses propres locaux ;
  • l’exposition coproduite par plusieurs institutions ;
  •  l’exposition itinérante accueillie « clés en main » moyennant paiement d’une rémunération forfaitaire et/ou proportionnelle au nombre des entrées.

Certains aspects sont communs à toutes les expositions comme l’établissement d’un budget et la recherche de financement, d’autres spécifiques comme l’établissement d’un contrat de coproduction ou d’itinérance.

Lorsqu’un musée (privé ou public) décide d’organiser une exposition à partir d’un projet proposé par un commissaire interne ou externe et accepté par les instances dirigeantes, un budget prévisionnel est établi, prévoyant les différentes dépenses nécessaires : dépenses liées à la conception de l’exposition, locations éventuelles d’œuvres, assurance, transport, constats d’œuvres, scénographie, accrochage, communication, etc. Des mécènes sont recherchés pour contribuer au financement.

À titre d’exemple le catalogue de l’exposition intitulée Aux origines de l’abstraction organisée par le musée d’Orsay en 2004 précisait: «Cette exposition a été organisée par le musée d’Orsay et la Réunion des musées nationaux. Elle a reçu le soutien d’Unilever Bestfoods France ».

Ou encore, à propos de l’exposition Dada : « Catalogue publié sous la direction de Laurent Lebon à l’occasion de l’exposition Dada présentée au centre Pompidou, Galerie 1, du 5 octobre 2005 au 9 janvier 2006. L’expo­sition est organisée par le centre Pompidou et la National Gallery of Art de Washington, en collaboration avec le Muséum of Modem Art de New York. À Paris, l’exposition a été réalisée grâce au mécénat de PPR et au soutien de Yves Saint-Laurent ».

La mention des apports financiers extérieurs distingue souvent entre « le mécénat » et « le soutien ».

Ces qualifications correspondent en pratique à des montants différents de contributions.

Il conviendrait plutôt de distinguer pour des raisons financières et fiscales les opérations de mécénat de celle de parrainage.

Le mécénat est une opération de soutien désintéressé : le mécène ne peut recevoir aucune contrepartie directe à son don (ou inférieure à 25 % du soutien apporté) à part la mention de son nom ou de son logo. En revanche il obtiendra une réduction d’impôts dans des conditions définies par la loi du 1er août 2003 (réduction de 60 % du montant dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires pour les entreprises, voir chapitre 2).

Le parrainage permet à l’inverse au « parrain » d’obtenir des contreparties à son financement comme une ouverture privée de l’exposition  .

← Article précédent: L’organisation d’une exposition : La conception d’une exposition Article suivant: L’organisation d’une exposition : L’organisation matérielle de l’exposition


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles